Comment réaliser un style Empire ?

L’origine de la naissance du style Empire remonte de l’envie d’un souverain de personnaliser l’art de son règne d’un sceau personnel. Ainsi, Napoléon a chargé deux architectes C. Percier et P. F. L. Fontaine de concevoir l’art de déco du régime impérial.
Le texte nommé « Manifeste du style Empire » a été rédigé en 1812 afin qu’il soit la préface à un Recueil de déco interne élaboré par les deux architectes précités. Ces derniers ont y indique qu’ils sont les gestionnaires de toutes les créations d’art entre 1804 et 1814.
Le point le plus important dans ce texte est de se soumettre à l’art de l’antiquité tout en se vantant de les avoir sous un seul modèle unique depuis 1760. Lors de la Révolution et sous le Directoire, l’imitation de cet art décoratif antique se fait d’une manière discrète ce qui lui procure plus de charme et d’élégance.
Avec l’ère d’Empire, il s’avérait que l’évolution de l’art antique a été permise tant que cela soit entré dans la totalité des « limites » préfixées et les deux artistes ont révolutionné cette règle puisqu’ils prétendaient que les créations artistiques de l’antiquité sont censées être flexibles aux exigences de la vie moderne. Ainsi, ils proposaient que les modèles antiques soient à reformuler tout en tenant en compte l’invention contenue dans les mœurs, les usages ainsi que dans les matériaux contemporains.
Pourtant, cette préconisation n’a pas été appréciée puisque le mobilier conçu par les deux artistes était de pure imitation à un art étranger sans que le point de confort et de bien être ne soit mis en question. En outre, ces deux artistes avaient le désir de concevoir un art harmonieux et homogène. La même idée a été éditée par Lebrun à l’époque de Louis XIV. Les appréciations individuelles sont à ignorer à l’encontre de la conception de l’ensemble.
Une chose certaine est que Napoléon, comme tout autre monarque, préférait l’excellence raison pour laquelle les meubles devaient être vastes et riches en excès de bronze et cela est à respecter quelque soit l’importance de la pièce.
En guise de conclusion, tout mobilier Empereur confirme l’imitation de l’antiquité, le coté uniforme ainsi que le gout acharné aux structures monumentales.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.